June 22 s'engage auprès des bébés en difficulté

Je pense que c'est aussi mon rôle en tant que créatrice d'entreprise d'aider quand je peux le faire. 

Il y a quelques temps j'ai été contactée par Marion, infirmière depuis 4 ans qui exerce en milieu hospitalier auprès d’enfants et qui était à la recherche de moyens de portage physiologiques pour l'aider ton son travail quotidien.

Bonjour Marion, peux-tu nous dire où tu exerces aujourd'hui, je sais que c'est un particulier ?

J’exerce actuellement dans un centre de rééducation pour tous petits qui accueille des nourrissons et des jeunes enfants âgés de moins de 6 ans atteints de troubles moteurs d’origine neurologique, orthopédique ou malformative. Il est, par ailleurs, associé à la prise en charge en cancérologie pour des séjours inter-cure de rééducation.


Comment avez-vous eu l'idée de contacter June 22?


J’ai connu June 22 par le biais d’Instagram.
Travaillant auprès d’enfants malades, il m’était indispensable pour moi d’avoir des écharpes de portage physiologique de qualité et qui répondent à certaines normes européenne.
La sécurité, le mode d’utilisation, le lieu de fabrication ainsi que l’entretien car les règles d’hygiènes en milieu hospitalier sont très strictes et June 22, était la seule à répondre à toutes mes exigences pour une utilisation professionnelle.


Je souhaitais aussi pouvoir présenter aux familles intéressées des porte-bébés sans nœuds facile à utiliser et accessible financièrement.


Pouvez-vous nous expliquer un peu votre quotidien avec ces enfants ?


Travaillant de nuit en binôme avec une collègue auxiliaire de puériculture pour 17 enfants, nous nous sommes retrouvés en grande difficulté en septembre 2018 avec l’arrivée de 4 bébés hospitalisés sans leurs parents en même temps.
Ses enfants étaient seuls et avaient vécu une séparation précoce et violente avec leurs parents.
Nous nous sommes très vite sentis impuissantes face à leurs demandes de maternage.
Nous avons donc dû trouver une solution pour prodiguer les soins médicaux tout en répondant aux besoins de ces bébés.
De plus les bébés hospitalisés seules ont besoin d’une attention particulière, ils ont extrêmement besoin d’être protégé, rassuré, materné et tous ceux-là passe par le portage.


Qu'aimez-vous dans le portage ? Quels sont les bienfaits que vous avez constatés ?


Ce que j’aime dans le portage c’est de pouvoir allier le côté pratique et affectif. Nous avons pu créer une relation particulière avec chaque bébé.
L’endormissement étant souvent source d’angoisse chez les bébés hospitalisés seules, nous avons pu constater qu’un enfant porté, favorisait un sommeil de meilleure qualité (sommeil plus profond et plus long). Le portage nous a également permis de réduire les pleurs et l’agitation et ainsi créer un climat calme et sécurisant pour tous les enfants du centre.

Le portage a été très bénéfique pour l’ensemble du personnel car il nous a permis de travailler dans de meilleures conditions.
Nous avons aussi beaucoup utilisé le portage pour remplacer les poussettes car beaucoup moins encombrant pour nous et plus adéquate à la découverte de l’environnement.


Pensez-vous que le portage soit assez connu des professionnels de santé ?


Sur le plan professionnel je trouve que le portage est encore trop méconnu, je pense qu’il devrait être utilisé comme un outil de travail aussi naturellement qu’on utiliserait des transats, des poussettes…

Tous les professionnels devraient être formés et ça dès leurs études cela permettrait de banaliser le portage mais aussi de le faire découvrir aux parents.
Grace à Audrey, maintenant nous avons la chance d’être équipée, cela facilite tellement la prise en charge de mes patients que je ne pourrais plus m’en passer !


Encore merci pour tout Audrey.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés